Transférez votre cerveau sur ordinateur, c’est désormais possible !

Et si vous voulez télécharger votre cerveau sur un ordinateur ? En effet, une start-up américaine vient de confirmer sa capacité de réaliser cette opération, contre votre vie. 

La société Netcome, sise en Californie aux Etats-Unis, propose de conserver le contenu de votre cerveau dans un ordinateur à condition que vous perdiez la vie. D’après un article du MIT Technology Review, publiée le 13 mars 2018, cette méthode se base sur le cloud computing : les chercheurs du MIT ont établi un procédé chimique qui permet de sauvegarder le cerveau humain dans de l’azote liquide.

D’ailleurs, le fondateur de la start-up Netcom diplômé du MIT, RObert McIntyre, a affirmé également que ce procédé n’affecte en aucun cas les synapses qui assurent la liaison des neurones du cerveau entre eux.

Téléchargement de l’esprit de la personne : Est-t-il possible ?

Avec ce que propose Netcome, la théorie de l’immortalité semble être réelle, du moins en ce qui concerne le cerveau humain. Cependant, est-ce que le cloud computing peut conserver les souvenirs et la personnalité d’un être humain, en l’occurrence son esprit ?

Pour l’instant, la start-up américaine espère que les innovations technologiques futures vont jusqu’à ce stade. Ses chercheurs veulent travailler alors sur un programme informatique qui télécharge littéralement les souvenirs et l’esprit de la personne.

L’expérience de la mort

Dans cette vie, chaque chose a son prix et c’est pareil pour ce cas. En effet, Netcome précise que le transfert du cerveau dans de l’azote liquide ne se fait que lorsque la personne est vivante. Autrement dit, si vous cherchez à devenir immortel, vous devez passer par une expérience peu marrante, celle de la mort.

Pour le faire, vous devez alors sacrifier votre vie. Sur le plan légal, aux Etats-Unis, il est possible pour les patients en phase terminale d’une maladie d’entamer une procédure de suicide légale. Netcome a déjà eu une vingtaine de demandes de personnes qui ont accepté cette solution. Toutefois, la start-up californienne n’a pas dévoilé le montant de sa prestation, mais un acompte de 10000 dollars est nécessaire pour figurer sur sa liste d’attente.

 

Auteur de l’article : Chekib Siela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *